Les terminaux IOT configurés dans un réseau maillé sans fil peuvent être rapidement déployés pour fournir des connexions de base lorsque des catastrophes naturelles détruisent les outils de communication traditionnels.

Un projet open source centré sur les réseaux maillés, l'IOT et la connectivité LoRa, pourrait aider les services d'urgence et les victimes à rester en contact à la suite de catastrophes naturelles, a déclaré le responsable de Project OWL lors du récent Open Source Summit. Project OWL cible les coupures dans les communications qui font souvent suite aux catastrophes naturelles. Des pannes généralisées, aussi bien dans les réseaux cellulaires que câblés, entravent fréquemment l'échange d'informations sur les services d'urgence, les fournitures de marchandises et de nombreux autres problèmes critiques.Pour ce faire, le projet utilise une multitude de "Ducks" - de petits modules sans fil bons marchés, simples à déployer et qui ne nécessitent pas d'infrastructure existante. Certains sont alimentés par l'énergie solaire, d'autres par batterie. Les Ducks sont équipés d'une radio LoRa pour communiquer entre eux, ainsi que d'une connexion Wi-Fi. Ils peuvent parfois disposer du Bluetooth ou d'un GPS pour des fonctionnalités supplémentaires.

Une relais avec un mobile

Lorsque les réseaux sont en panne, les utilisateurs peuvent utiliser leur smartphone ou leur ordinateur portable pour établir une connexion WiFi avec un Duck, qui peut relayer de petits paquets d'information au reste du réseau. L'information se propage le long du réseau jusqu'à ce qu'elle atteigne un "Papaduck", qui est équipé d'une connexion satellite vers le système de gestion des données OWL dans le cloud. (OWL signifie "organization, whereabouts, and logistics".) L'information peut être visualisée sur un smartphone ou une application web depuis le cloud, ou même être connectée à des systèmes existants via une API.

Tout le secret réside dans le protocole ClusterDuck, un firmware open source qui permet de maintenir le flow d'informations même lorsque certains modules du réseau ne sont pas fonctionnels. Celui-ci est conçu pour fonctionner sur un large éventail de matériel informatique bon marché et facile d'accès - Raspberry Pi et autres - afin de faciliter la mise en place rapide d'un réseau ClusterDuck.

Communauté Duck open source 

Selon le fondateur Bryan Knouse, le projet a été inspiré par les ouragans dévastateurs de 2017 et 2018, et les énormes difficultés rencontrées par les communautés qui étaient dépourvues communications adéquates pour faire face. "Quelques-uns de nos membres fondateurs ont vécu ces catastrophes et nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire à ce sujet", a-t-il déclaré.

Le projet compte de nombreux étudiants et professeurs à l'Université de Porto Rico à Mayaguez où la plupart des tests ont été réalisés. D'après M. Knouse, 17 Ducks solaires nichent actuellement sur les toits et les arbres du campus, et d'autres devraient les rejoindre. "Cette relation a créé une communauté open source sur le terrain et tous ces étudiants et leurs professeurs nous aident à le développer", a-t-il déclaré.

Source : LeMondeInformatique