En France, 7 RSSI sur 10 considèrent que leur entreprise est plus exposée aux violations de données qu’elle ne l’était avant la pandémie de Covid-19.

En France, 70% des RSSI (contre 64% pour l’ensemble du panel) estiment que leur entreprise est plus exposée aux violations de données qu’elle ne l’était avant la crise sanitaire. Ce taux est supérieur de 6 points à la moyenne du panel.

Les RSSI français sont également plus nombreux (36%) que la moyenne (30%) à rapporter une augmentation des cyber-attaques contre les systèmes d’information de leur organisation par rapport à la période pré-pandémique…

Lire la suite de l’article de Ariane Beky sur Silicon.fr