Pour minimiser l’impact de JavaScript sur Chrome, Google tente d’en limiter l’exécution en arrière-plan.

Revue de détail des méthodes et des contraintes.
Comment rendre Chrome moins gourmand en ressources ? Google a dernièrement ouvert au public un aperçu de ses travaux en la matière.
La démarche qu’il met en lumière consiste à réduire l’activité JavaScript sur les onglets d’arrière-plan en jouant sur les minuteurs qui déterminent les délais d’exécution des fonctions.
Les tests réalisés sur un MacBook Pro ont démontré un gain d’autonomie…

Lire la suite de l’article de Clément Bohic sur Silicon.fr