Presse-citron

La crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 a été une épreuve compliquée pour de nombreuses entreprises, et notamment dans des secteurs liés aux services que ce soit Uber et dans ce cas précis Airbnb. En effet, la plateforme de mise en relation de particuliers pour la location de biens de courtes durées a été désertée pendant quelques mois.

Nous l’avions déjà évoqué, Airbnb avait tout de même mis en place de nombreuses solutions financières pour les hôtes comme les voyageurs. Heureusement, depuis la levée du confinement dans de nombreux pays, la vie commence progressivement à reprendre et Airbnb semble renaître de ses cendres.

Si l’on se concentre sur les États-Unis, qui a été un pays parmi les plus touchés, le déconfinement est progressif, si bien que les locations d’Airbnb repartent à la hausse. Les États-Unis sont l’exemple le plus flagrant, toutefois, la plateforme croule sous la demande en Allemagne, au Portugal, en Corée du Sud, en Nouvelle-Zélande, et dans bien d’autres régions du monde.

Brian Chesky, le CEO de Airbnb, a déclaré à Bloomberg que cette forte demande s’explique, car les utilisateurs ont besoin de changer d’air mais « ne veulent pas nécessairement monter dans un avion et ne sont pas encore à l’aise de quitter leur pays ». Dans ce cas précis, Airbnb est donc sans aucun doute la meilleure solution.

Pour rappel, la crise sanitaire a lourdement impacté la société basée à San Francisco. En effet, au cours du mois de mai, Airbnb a été obligée de licencier environ 25% de ses employés. Ce qui représente près de 1900 personnes. Heureusement, l’entreprise devrait rapidement se refaire une santé, mais n’a pas évoqué de nouvelles vagues de recrutement pour le moment. Si la situation semble s’arranger, il faut tout de même se montrer prudent, rien n’est encore acquis, et rien n’est de nouveau comme avant.

Source : Presse-Citron